La tendinite du coude, un mal fréquent

La tendinite du coude est une affection provoquée par des mouvements ou des efforts répétitifs des membres supérieurs. Elle correspond à l'inflammation des tendons reliant les muscles fléchisseurs ou extenseurs du bras aux os constituant le coude : l'épicondyle et l'épitrochlée. Selon sa localisation, elle se nomme :

 

        épicondylite latérale lorsqu'elle concerne le dessus du coude, ou tennis-elbow, car elle touche souvent les joueurs de tennis,

        épicondylite médiale, ou épitrochléite, quand l'inflammation des tendons est située sur la face interne du coude, ou encore golf-elbow, car elle affecte typiquement les golfeurs.

 

Comme la majorité des tendinites, elle se manifeste par une douleur profonde qui augmente à la mobilisation et s'apaise au repos. Elle s'accompagne parfois de fourmillements, lorsque les nerfs de cette zone sont comprimés par l’œdème suscité par le processus inflammatoire.

Quels que soient les tendons atteints, plusieurs actions peuvent être mises en place pour soigner une tendinite du coude.

 

Comment soigner une tendinite du coude ?

Ce qu'il faut faire en premier lieu

Lorsque les douleurs tendineuses apparaissent, certains gestes contribuent à réduire leur intensité et à limiter l'aggravation de la tendinite :

 

        Appliquer de la glace : le froid est un anti-inflammatoire naturel qui permet de faire régresser le gonflement et possède un effet antalgique utile dans le cadre d'une tendinopathie. Posez une vessie de glace (ou un sac de glaçons) entourée d'un linge pendant 15 à 30 minutes, plusieurs fois par jour.

        Mettre le membre au repos : ne plus faire le geste ayant entraîné l'inflammation du tendon représente le cœur du traitement de toute tendinite. Il ne s'agit pas d'immobiliser totalement l'articulation, car une activité réduite aide à conserver l'élasticité des tendons. Il est conseillé de ménager le coude touché tant que la douleur est présente. Pour plus d'efficacité, il est recommandé de surélever le membre dès que possible.

        Soutenir l'articulation : s'il y a un gonflement ou une douleur importante, la pose d'une bande élastique pour réduire les mouvements de l'articulation s'avère intéressante. C'est ce que l'on appelle le strapping. Afin de ne pas entraver la circulation sanguine, il est préférable de faire strapper l'articulation par quelqu'un qui a l'habitude de ce type de bandage. Plus simple encore, il est possible d'avoir recours à une attelle souple ou une coudière de maintien à scratchs. Pour que celle-ci soit efficace, il est nécessaire de la choisir à la bonne taille.

        Utiliser un gel de massage : masser l'articulation avec une crème ou un gel contenant des principes actifs anti-inflammatoires aide à limiter l'aggravation de la tendinite, à réduire le risque de complications (déchirure ou rupture du tendon) et à calmer les douleurs tendineuses. Le gel de massage 2-en-1 « Articulations & Muscles » d'Apyforme renferme une synergie d'huiles essentielles spécifiquement sélectionnées pour leurs nombreux bienfaits pour le confort articulaire. Particulièrement adapté à la prise en charge des tendinites, il se présente en flacon roll-on pour masser et dispenser le gel en même temps. 100 % naturel, il aide à soulager la douleur et à préserver la souplesse de l'articulation.

 

Les mesures médicales

Si la douleur persiste sur plusieurs semaines, qu'elle s'aggrave ou que l'amplitude de mouvement diminue, il est impératif d'aller consulter un médecin généraliste. L'auscultation permettra de déterminer la meilleure conduite thérapeutique ainsi que d'éliminer d'autres causes éventuelles aux douleurs. La tendinite peut être confondue avec des tendinopathies secondaires à une blessure, un traumatisme, un syndrome dégénératif, la prise de certains médicaments (fluoroquinolones, stéroïdes) ou une maladie (polyarthrite rhumatoïde, spondylarthrite, etc.).

Une fois le diagnostic confirmé, le professionnel de santé peut prescrire des antalgiques comme le paracétamol et/ou des anti-inflammatoires non stéroïdiens de type ibuprofène ou kétoprofène. Pour soigner une tendinite du coude, il peut également conseiller le port d'une orthèse et éventuellement proposer un arrêt de travail si le métier exercé entraîne une mobilisation trop importante.

Dans certains cas, il peut prescrire une rééducation par des séances de kinésithérapie faisant appel à des étirements et des exercices aidant à assouplir les tendons. Ce type de prise en charge favorise la cicatrisation des tendons impliqués et concourt à prévenir la récidive.

Pour compléter le traitement médical, pensez aux compléments alimentaires spécialement formulés pour améliorer le bien-être articulaire sans effets indésirables. Les gélules « Articulations » Apyforme contiennent de l'harpagophytum, de la boswellia et de la membrane d’œuf, des ingrédients naturels participant à la réduction des douleurs dues aux tendinites.

 

Suivez ces conseils pour soigner la tendinite du coude et vos troubles devraient disparaître rapidement.

Commentaires (0)

Produit ajouté à la liste de souhaits
Produit ajouté à la comparaison

Notre boutique utilise des cookies pour améliorer l’expérience utilisateur et nous vous recommandons
d’accepter leur utilisation pour profiter pleinement de votre navigation.