LES CONSEILS DE QUENTIN FILLON MAILLET POUR PRÉPARER UNE COMPÉTITION SPORTIVE

Vous désirez vous lancer un défi sportif cette année ?

Compétition, objectif personnel à atteindre, ou simplement dépassement de soi… Profitez de ce but pour vous motiver et vous donner les moyens d’y arriver !

Quentin Fillon Maillet, biathlète de l’équipe de France dans le top 20 mondial, nous a donné quelques conseils…

Interview de Quentin Fillon Maillet réalisée en janvier 2018 par l’équipe Apyforme

Quentin, peux-tu s’il te plaît nous parler de ta préparation toute l’année ?

Ma saison de biathlon se déroule entre décembre et mars. Je commence ma préparation 7 mois avant le début des compétitions.

La base de mon entraînement consiste à habituer et renforcer l’organisme à l’effort en situation de course, et aussi à automatiser les gestes en travaillant la technique.

Comment bien débuter l’entraînement ?

Commencez par une pratique régulière du sport choisi en compétition.

L’idéal pour débuter est une fréquence de plusieurs fois par semaine : une activité régulière avec des temps de repos pour ne pas épuiser l’organisme.

Petit à petit, vous pourrez augmenter la fréquence pour monter à 2 entraînements par jour pour les plus motivés et suivant vos objectifs !

Restez à l’écoute de votre corps pour ne pas tomber dans l’excès, éviter le surentraînement et les blessures.

Donc la récupération est un élément important de l’entraînement, peux-tu s’il te plaît nous en dire plus ?

En effet, la récupération est une partie incontournable pour accéder à la performance et je considère qu’elle a autant d’importance que l’entraînement.

Pour une récupération optimisée, j’utilise régulièrement le Gel de Massage 2 en 1 de la gamme « Articulations & Muscles » en application sur les zones contractées et fatiguées. Cela m’apporte notamment un relâchement quasi instantané.

Doit-on pratiquer d’autres sports que celui choisi pour préparer une compétition ?

Oui, je vous encourage à compléter votre préparation par des disciplines alternatives pour varier votre entraînement. De mon côté, je le fais notamment en été (voir mon interview de présentation).

Ta spécialité, le biathlon, est un sport d’endurance. Quelles sont les spécificités à prendre en compte lors des exercices ?

Pour les sports d’endurance en général il y a des allures à respecter pour un rendement optimal.

Durant 80% de votre entraînement, gardez une allure confortable sans être trop essoufflé (si vous pouvez parler avec vos camarades d’entraînement en activité, c’est que vous êtes au bon rythme !).

Les 20% restant seront consacrés à des séances courtes à une allure plus vive et espacées l’une de l’autre, le fameux « fractionné ». Le but de cet exercice est d’habituer petit à petit votre organisme à des efforts plus intenses et d’avoir une progression dans la performance.

Fais-tu attention à ce que tu manges ?

Oui, la nutrition est un facteur très important pour la réalisation d’une performance, choisissez des aliments sains et de qualité, et en quantité adaptée à votre activité pour être en forme et garder un bon niveau d’énergie.

Personnellement, je complète avec des Compléments alimentaires Apyforme « Articulations & Muscles » et « Antioxydant ». Ils contribuent de manière naturelle à purifier mon organisme, à prévenir les tensions ou douleurs et favorisent ma récupération.

Et dans la tête ?

L’aspect psychologique est hyper important dans toute compétition (dans mon cas, pas question de flancher devant la cible sur le pas de tir !).

Donnez-vous des objectifs atteignables et restez concentré(e) sur leur réalisation avant de penser à la progression future.

Gardez un esprit positif même dans les difficultés qui doivent finalement vous faire grandir quand vous les surmonterez.

Enfin, j’ai toujours en tête que le sport est une véritable source de plaisir et de bien-être, surtout au moment de franchir la ligne d’arrivée, faites de même et vivez pleinement votre activité !