Qu’est-ce que la constipation ?

Lorsque le système digestif fonctionne de manière optimale, la nourriture ingérée au cours d'un repas est transformée par l'estomac de manière à pouvoir se déplacer dans l'intestin grêle puis dans le côlon. C'est à ce niveau de l'organisme que les nutriments et l'eau sont assimilés grâce à l'intervention de divers mécanismes digestifs, dont l'action des probiotiques.

 

La progression du bol alimentaire dans le tube digestif est normalement facilitée par des mouvements intestinaux sous forme d'ondulations. C'est ce que l'on appelle le péristaltisme intestinal. Lorsque celui-ci s'accélère, les intestins n'ont pas le temps d'absorber toute l'eau qu'ils devraient, il en résulte alors une diarrhée. Au contraire, quand les contractions ralentissent, une trop grande quantité d'eau est absorbée, desséchant les matières fécales et les rendant plus difficiles à évacuer. C'est ce que l'on nomme constipation.

 

Lorsqu'elle est temporaire, on parle de constipation aiguë, généralement consécutive à un changement dans les habitudes alimentaires ou à la suite d'une intervention chirurgicale, d'un voyage, d'une immobilisation prolongée, etc.. On parle de constipation chronique quand celle-ci s'installe dans le temps.

 

Qu'elle soit passagère ou chronique, la constipation peut être accompagnée de symptômes désagréables notamment :

        maux de ventre,

        ballonnements

        selles dures et compactes,

        douleur lors de la défécation,

        sensation de pesanteur au niveau de l'ampoule rectale.

 

Si la constipation peut toucher tout le monde à un moment ou un autre, certaines populations sont plus à risque comme les enfants, les personnes âgées ou les femmes enceintes, ainsi que les personnes sédentaires et celles qui ne consomment pas assez de fibres.

 

Probiotiques et constipation : le coup de pouce qu'il vous faut

Certaines études tendent à montrer que la composition de la flore intestinale des personnes constipées n'est pas aussi riche et variée que celle des personnes ne souffrant pas de troubles du transit. L'action des probiotiques, ces micro-organismes qui peuplent le microbiote intestinal, concourt à prévenir les épisodes de constipation aiguë et à soulager la constipation chronique.

 

La prise de ferments lactiques, l'un des principaux groupes de bactéries probiotiques, aide à enrichir la microflore de l'intestin. En acidifiant l'intérieur du côlon, ces derniers augmentent le péristaltisme intestinal, permettant ainsi d’accélérer le transit. Les souches offrant les meilleurs résultats appartiennent à la famille des lactobacilles et à celle des bifidobactéries, avec une mention spéciale pour Bifidobacterium lactis et Lactobacillus casei.

 

Pour optimiser les effets d'une cure de probiotiques pour la constipation, choisissez des compléments alimentaires de qualité supérieure, comme ceux proposés par Apyforme. 100 % français, de la culture jusqu'à l'emballage du produit, ils renferment des ferments lactiques cultivés en France qui agissent en synergie pour enrichir votre microflore.

 

L'efficacité des ferments lactiques peut également être renforcée par un apport en prébiotiques, des sucres complexes qui leur servent de nourriture. On peut les trouver, par exemple, dans l'artichaut, le poireau, l'ail ou le miel.

 

Conseils hygiéno-diététiques pour lutter contre la constipation

Si la prise de probiotiques pour la constipation contribue à améliorer significativement le confort digestif, un certain nombre de précautions aident également à conserver un bon transit intestinal :

        Mangez des fibres en quantité suffisante. Présentes dans les légumes, les fruits, les légumineuses et les céréales complètes, elles favorisent le développement de micro-organismes bénéfiques pour la digestion et stimulent la mobilité intestinale. Elles retiennent aussi l’eau dans les selles, facilitant leur progression.

        Buvez au moins un litre et demi d'eau par jour pour maintenir un taux d'hydratation optimal du bol alimentaire. Ainsi, il se déplacera plus facilement dans le tube digestif.

        Consommez des aliments riches en probiotiques. S'il est facile de prendre des probiotiques sous forme de poudre ou de gélule, vous pouvez aussi en trouver dans l'alimentation. Quelques sources intéressantes : les produits laitiers (yaourts, certains fromages), les boissons fermentées comme le kéfir, les légumes et légumineuses lactofermentés (choucroute, miso), etc..

        Bougez ! Conserver une activité physique régulière mobilise les intestins et favorise leurs mouvements physiologiques. Inutile de courir un marathon quotidien, essayez simplement de marcher suffisamment et de ne pas rester trop sédentaire.

 

 

Suivez ces quelques conseils en complément d'une cure de probiotiques contre la constipation et les problèmes de transit devraient vite devenir un lointain souvenir.

Commentaires (0)

Produit ajouté à la liste de souhaits
Produit ajouté à la comparaison

Notre boutique utilise des cookies pour améliorer l’expérience utilisateur et nous vous recommandons
d’accepter leur utilisation pour profiter pleinement de votre navigation.